comparatif taille appareil auditif

Ce que vous devez savoir sur les appareils auditifs invisibles

Les innovations technologiques permettent de nos jours aux malentendants de pouvoir écouter grâce à des oreillettes Hi-Tech. Les aides auditives sont toujours plus petites et discrètes. Les fabricants font beaucoup d’effort pour les rendre quasiment invisibles… L’objectif est bien d’augmenter les ventes en faisant tomber les réticences à s’appareiller. Beaucoup de personnes souhaitant mieux entendre trouvent les sonotones « anciens » trop visibles et peu esthétiques.

Des aides auditives de plus en plus discrètes

Bien entendre est indispensable pour maintenir une vie sociale active. C’est pourquoi il est nécessaire de choisir un appareil auditif qui répond à vos besoins. La prothèse auditive intra-auriculaire est la solution “sur mesure” car il s’agit d’une oreillette personnalisée. En effet, une empreinte de l’oreille du patient est prise au préalable afin que l’oreillette s’insère parfaitement dans l’orifice. Cet appareil est beaucoup plus discret qu’un contour d’oreille mais il est quand même visible dans l’oreille.

Les appareils intra-auriculaires

Discrétion, élégance et une bonne qualité du son comptent parmi les avantages des appareils intra-auriculaires. Ils équipent environ 35% des malentendants porteurs de prothèses. Cependant, on observe des restrictions d’utilisation.

Les appareils « deep in the canal »

Il existe depuis peu des aides auditives qui se placent complètement à l’intérieur de l’oreille. Cet appareil est porté encore plus profond que les aides auditives intra-auriculaires. Il est ainsi caché dans le conduit auditif. Rien n’apparait. C’est l’appareil « profond dans le canal auditif » (deep in the canal). Selon l’audiologiste californien Mark Sanford, l’appareil intra-auriculaire du type Lyric procurerait « une meilleure qualité du son » du fait de la proximité du tympan, et de la réduction du bruit du vent. De plus il est possible d’utiliser un téléphone et des écouteurs au niveau des oreilles.

Ces appareils sont exclusivement placés et retirés par l’audioprothésiste pour une période étendue. Ils coutent plus chers que des appareils intra-auriculaires classique.

comparatif taille appareil auditif

Comparaison entre la taille des différentes aides auditives.

Les restrictions d’usage des appareils CIC

L’intra est réservé aux pertes auditives moyennes

Les audioprothésistes ne recommandent pas ces prothèses auditives « intra-auriculaires » aux personnes ayant une perte auditive légère ou bien une presbyacousie. Ils bouchent l’oreille et empêchent l’audition naturelle. Pour une perte auditive légère, il est dommage de se couper de l’environnement sonore « réel » avec un intra.

Elle ne convient pas non plus aux surdités importantes ou sévères car le risque de larsen (sifflement gênant) est très important. Les patients ayant des pertes d’audition supérieure à 60 décibels ne pourront généralement pas bénéficier de cette oreillette.

L’agilité de l’utilisateur

Toutes les prothèses auditives demandent une certaine agilité, au minimum pour nettoyer l’appareil et changer les piles et les embouts. Cependant, il faut beaucoup de dextérité pour manier une prothèse intra-auriculaire. En raison de sa petite taille, ce système auditif est fragile et demande de l’agilité afin de le mettre et de le retirer. Il est délicat de placer un appareil auditif en profondeur dans le conduit auditif : la bonne occlusion du canal est clef pour que l’appareil ne siffle pas.

La morphologie du canal auditif

Cette forme de prothèse ne convient pas à toutes les morphologies. Les personnes ayant un conduit auriculaire étroit ainsi que ceux qui ont des sécrétions de cérumen abondantes ne peuvent pas utiliser un CIC.
Les restrictions des appareils Deep in the canal

Les appareils complètement invisibles partagent un grand nombre des contraintes de l’appareil intra-auriculaire. Cependant, il n’est pas nécessaire d’être très agile car il est uniquement posé par l’audioprothésiste. Cet appareil auditif invisible vous obligera à faire des concessions dans votre vie quotidienne.

Avec des appareils auditifs ordinaires ou un amplificateur , il est possible de les enlever à tout moment sans perturber ses habitudes. Ce n’est pas le cas pour les deep in the canal. Ainsi il faut faire attention lorsqu’on se douche que de l’eau ne rentre pas dans l’oreille. Il est impossible de nager.

 

Bien s’adapter à un appareil intra

Il y a plusieurs facteurs à prendre en considération afin que l’adaptation à ce type de correction auditive soit un succès. L’aspect psychologique et la motivation du patient sont primordiaux. L’environnement et le mode de vie du malentendant (travail, vie sociale, loisirs) sont à prendre en compte afin que l’audioprothésiste ajuste au mieux l’équipement. Il faut compter plusieurs semaines, voire un mois, pour se familiariser et être à l’aise avec une aide auditive intra-auriculaire.

Profitez de la période d’essai pour bien faire régler l’appareil par l’audioprothésiste. Vous devez être à l’aise avec votre oreillette. C’est un outil pour améliorer votre écoute et votre qualité de vie.

Les risques des appareils intra: bien en prendre soin

Ces aides auditives sont des oreillettes de très petite taille. Elles sont délicates.Le changement de pile demande de la dextérité. Il est donc t préférable d’être soigneux et agile afin de manipuler avec aisance l’appareil.

Il ne faut pas oublier que dans cette coque moulée à votre oreille, il y a des composants. Un entretien régulier est nécessaire. Faites attention à ne pas laisser l’appareil souffrir de l’humidité ou du cérumen. Ceci sous peine de perdre votre investissement !

Cacher un problème invisible : est ce une bonne idée ?

Porter un appareil auditif n’est pas aussi simple qu’une paire de lunettes. Le coût est très élevé et, malgré des modèles hi-Tech, les patients sont réticents à franchir le pas de porter un appareil. De plus aucune aide auditive ne peux vous rendre les oreilles de vos vingts ans. Une aide auditive apporte un plus pour la compréhension mais ce ne sera pas comme avant.

On dit souvent que mal entendre est un handicap invisible.

La plupart des gens ne se rendront pas compte que vous n’entendez pas bien tout de suite. Si vous ne les prévenez pas, il auront tendance à penser que vous ne vous ne vous intéressez pas à eux ou que vous ne les comprenez pas !

Quand votre interlocuteur est prévenu, il peut adapter sa communication pour que vous compreniez mieux. Un appareil auditif visible est une bonne manière d’informer sans le dire, après tout !
Un appareil auditif invisible vous prive de ce bénéfice .

 

* Les écouteurs d’un amplificateur auditif Tinteo sont reliés à un boitier qui capte et traite le son.

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *