Admettre que l’on devient sourd : pourquoi est-ce difficile

Phénomène presque naturel chez les seniors, la perte d’audition est souvent difficile à admettre.

En effet, avec l’âge, les cellules dites ciliées présentes dans la partie interne de l’oreille disparaissent petit à petit. La perte d’audition ne touche en moyenne qu’une personne sur 10. Cependant la mauvaise audition atteint 30% des personnes âgées de plus de 65 ans.

Identifier la perte d’audition chez les seniors

La perte d’audition s’installe progressivement.

Au début, la perte d’audition n’est pas ressentie par la personne concernée, ce sont les proches qui sont les premiers à la remarquer.

En effet, quand l’interlocuteur est souvent contraint de répéter ses paroles, c’est que la surdité commence à s’installer. C’est seulement après les remarques faites par les proches que le malentendant commence à constater son handicap. Il commence à avoir du mal à comprendre son interlocuteur quand il est loin ou quand il a le dos tourné. Avoir tendance à parler fort constitue également un des symptômes de la perte d’audition. Pour connaitre la source de ce souci auditif, une consultation chez l’ORL est la meilleure manière de confirmer la perte d’audition. Avec un peu de chance, ce n’est peut-être qu’un bouchon de cérumen.

Chez le médecin ou chez les audioprothésistes, le test audiométrique se fait avec un appareil spécial qui mesure la capacité auditive de la personne dans ses deux oreilles.

Le quotidien des malentendants

Contrairement aux autres handicaps comme la cécité ou encore le handicap moteur, la perte d’audition est un handicap invisible.

De plus les préjugés qui entourent la surdité sont un véritable problème pour l’acceptation sereine d’une baisse de l’ouie.

Une mauvaise image des malentendants

Sur le plan intellectuel, les gens ont tendance à penser qu’être malentendant rime avec problème mental. Il n’y a qu’à entendre les expression « sourd-dingue » et autres. Pourtant, la surdité touche les oreilles, pas le cerveau. Le fait d’avoir une faible audition ne signifie en aucun cas ne rien savoir.

Au contraire, une personne malentendante compense ses problèmes d’audition par ses capacité mentales. Le cerveau doit décoder une conversation en ayant 1 mot sur 10 ! C’est motivant mais aussi fatiguant. Nous le vivons tous quand nous nous concentrons pour comprendre dans un endroit bruyant. Un handicap n’est pas forcément un obstacle mais peut également être une motivation. Ce sont les préjugés qui peuvent freiner les malentendants à ne pas avancer.

La mauvaise audition est difficile à compenser

Il y a aussi une croyance répandu sur le fait que le malentendant est responsable. Il n’aurait qu’à « faire quelque chose » pour mieux entendre.

Les aides auditives sont précieuses mais leur efficacité est encore limitée quand on les comparent aux lunettes. De plus, leur coût élevé empêche beaucoup de personnes d’y avoir accès.

Mais un appareil auditif permet de gagner en qualité de vie.

Chez les seniors de plus de 60 ans, la perte d’audition renvoie souvent à la mort. Il y a 30 ans, quand leur parents ont perdu l’ouie, la date de l’appareillage et l’espérance de vie étaient proches. Aujourd’hui, il y a plus de 20 ans entre les début de la perte d’audition et l’espérance de vie des français. Il serait dommage de se couper du monde pendant 20 ans. En effet, on a tendance à penser que la perte d’audition est signe de mauvaise santé. Une chose est maintenant prouvée : une mauvaise audition non traitée avec un appareil, augmente les risques pour la santé. Ceci est du à la perte de contacts sociaux et donc à une baisse de moral.

grand-mere-petit-fils

Plusieurs types d’Aides auditives

La perte d’audition est irrémédiable sur le plan médical. Heureusement il existe tout de même des solutions qui aident le malentendant à mieux entendre : prothèses auditives ou amplificateurs d’écoute. Ces solutions s’adaptent à toutes les bourses et aux différents modes de vie

Il s’agit d’appareils individuels que portent les malentendants. Ce petit appareil sert d’amplificateur auditif pour les malentendants. En l’utilisant, l’ouïe ne s’améliore pas médicalement parlant, ce sont les sons qui augmentent et deviennent ainsi plus audibles. Ces appareils peuvent être standardisés comme les amplificateurs d’écoute, qui sont ainsi beaucoup moins chers. Les prothèses auditives sont réglées par un audioprothésiste à l’audition de la personne pour compenser précisément la surdité.
Certains appareils auditifs ne fonctionnent pas toujours bien – surtout les appareils chinois à bas cout – . Ils ont cependant un avantage. Les aides auditives rendent le handicap visible. Ainsi les interlocuteurs s’adaptent.Comme le dit un senior équipé :

« Mes aides auditives sifflent alors je les éteins mais je les garde à l’oreille comme cela on me parle plus fort » !

1 réponse
  1. Alain says:

    C’est quand même dommage de payer aussi cher pour un appareil auditif qui ne fonctionne pas bien.
    Pour un appareil auditif pas cher, je ne sais pas si j’irai en pharmacie. Les audioprothésistes ont des appareils auditifs pas chers aussi.

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *