La perte auditive cause plus d'hospitalisation chez les seniors

La surdité augmente les soucis de santé de nos ainés

Les personnes âgées souffrant de perte auditive ont 30 % de risques en plus d’être hospitalisés et 57 % de risques en plus de souffrir de stress et de dépression suivant une étude par Frank Lin, et Dane Genther de l’Université Johns Hopkins.


Cette étude a suivi une cohorte de plus de 1700 adultes de plus de 70 ans sur une période de 4 ans. C’est la première étude a avoir regardé de manière étendue, le lien entre la santé et la perte auditive. (lien)

« La perte auditive peut avoir un effet négatif important sur le bien être physique et mental des personnes âgées, et même sur le système de soin. Nos résultats soulignent pourquoi la perte auditive ne doit pas être considérée comme une conséquence sans importance liée au vieillissement mais comme un problème important de santé publique. » Frank Lin, M.D. ORL, Ph.D.

Selon le chercheur 27 millions d’américains de plus de 50 ans ont des problèmes auditifs. En France, le nombre de personnes souffrant de perte auditive est de 7 millions. A partir de 65 ans, une personne sur trois entend moins bien. Après 70 ans, une personne sur deux souffre de surdité partielle.

Mise en place de l’étude : L’audition et la santé

Porter des aides auditives protege la santéLes chercheurs ont suivi 1700 personnes âgées de plus de 70 ans au début de l’étude pendant quatre ans. 1140 d’entre elles souffrait de surdité à différent degrés. Après avoir analysé la perte auditive des différents participants, les chercheurs ont cherché à mettre ces résultats en corrélation avec une perte de bien être physique et mental.

Les participants ont été classés par niveau de surdité (tranches de 25 décibels) afin d’étudier l’association entre la perte auditive, l’hospitalisation et le fardeau de la maladie. Ces analyses ont été ajustées en fonction de critères démographiques et des risques cardiovasculaire de chacun des individus.
Les données sur les hospitalisations (au cours des 12 mois précédents) et sur le fardeau de la maladie (au cours des 30 derniers jours) ont été recueillies au moyen de questionnaires administrés par l’intervieweur.

  • L’hospitalisation a été définie comme toute hospitalisation (oui ou non) et le nombre d’hospitalisations (0, 1, ou plus d’une fois).
  • Fardeau de la maladie a été défini comme le nombre auto déclaré de jours (0-10 jours ou plus de 10 jours) de
    • mauvaise santé physique,
    • une mauvaise santé mentale, et
    • l’inactivité en raison de la santé

Corrélation entre perte auditive et problème de santé !

Les données ont été corrigées pour prendre en compte les différences d’âges et de risques cardiovasculaires entre les deux populations (malentendants – 1140 personnes et normaux-entendants 529 personnes). Ces modèles ont révélés le lien existant entre le degré de surdité et le nombre d’hospitalisations, de jours de mauvaise santé physique et mentale auto déclarés. On constate ainsi que chaque degré de surdité supplémentaire (par tranche de 25dB de perte auditive) augmente de 50 % le nombre d’hospitalisations, ou de jours de mauvaise santé. Cependant, la perte d’audition n’est pas associée à plus de jours d’inactivité auto-déclarée pour des raisons de santé.

Critère

Risque d’être hospitalisé

Mauvaise santé physique pendant plus de 10 jours

Mauvaise santé mentale pendant plus de 10 jours (stress, dépression, mauvaise humeur)

Impact d’une perte auditive

+ 32% de risque

+ 36 % de risque

~

+ 57 % de risque

Que tirer de cette étude ?

aide auditive personne agee« Les décisionnaires de la politique de santé doivent prendre en compte la perte auditive et son impact large quand ils il prennent des décisions pour les personnes âgées » explique Dane Genther, M.D. le médecin investigateur ORL à John Hopkins. Le Docteur Genther souhaite un meilleur remboursement des problèmes auditifs, plus d’installation de boucles magnétique et des solutions plus accessibles et moins chères pour traiter la surdité.

L’isolation sociale et le déclin cognitif due à une perte auditive seraient en grande partie responsables de la baisse du bien être physique et mental chez les personnes âgées. Cependant, d’autres facteurs pourrait aussi biaiser l’étude (par exemple un problème cardiaque non encore déclaré). Le problème majeur de cette étude selon les chercheurs est qu’ils ne peuvent déterminer ni quand, ni comment la perte auditive peut être associée avec les hospitalisations et la mauvaise santé physique et mentale.

L’équipe du Dr. Lin travaille maintenant à vérifier si le traitement de la perste auditive par le conseil et le port de prothèses auditive permet de réduire le risque de démence sénile et de déclin cognitif. L’équipement en aide auditive pourrait alors être un élément déterminant pour réduire le risque de déclin cognitif et de démence.

L’avis de Tinteo

Une telle étude montre une corrélation soit un lien entre les deux. Nous ne pouvons pas en déduire une causalité pour le moment. C’est à dire que la mauvaise santé et la perte de l’ouie sont liées mais ce n’est pas forcément la surdité qui cause le reste des problèmes de santé.

Il est difficile de savoir avec les informations publiées si tous les risques de biais ont été éliminés. En effet, beaucoup des facteurs qui vont influencer votre santé vont aussi diminuer la capacité à entendre. Cela ne veut pas pour autant dire que la perte auditive est la cause de ce risque de santé accru.

Par exemple, il est maintenant prouvé que fumer augmente votre risque de souffrir d’un problème cardiovasculaire, d’un cancer mais aussi d’avoir une surdité. De la même manière , le diabète et l’obésité ont un impact sur la santé et aussi – de manière surprenante – sur les capacités auditives. Ainsi, un fumeur obèse a beaucoup plus de risque d’être hospitalisé, il a aussi plus de risques de souffrir d’une perte auditive mais on ne peut pas vraiment dire que sa perte auditive est la raison de sa mauvaise santé !

L’impact le plus fort de la perte auditive semble être sur le bien-être mental : +57 % de risque de souffrir d’un épisode long de stress ou de dépression. Là, le traitement de la perte auditive, permettant de retrouver une vie sociale, peut réellement aider à aller mieux. Et comme le sait la sagesse populaire, quand l’esprit va bien, le corps suit. C’est donc avec impatience que nous attendons le résultat de la prochaine étude de cette équipe de chercheurs.

 

Ecrit par Anne Touchain

Initialement le 12 décembre 2013, mis à jour le 8 avril 2016.

Autres informations:

Source: Association of hearing loss with hospitalization and burden of disease in older adults. Genther DJ1, Frick KD, Chen D, Betz J, Lin FR. JAMA. 2013 Jun 12;309(22):2322-4. doi: 10.1001/jama.2013.5912.

Dr. Lin (supervision de l’étude) et Mr Chen (conception de l’étude et acquisition des données) ont révélé de potentiels conflits d’intérêt. Mr Lin a travaillé comme consultant pour Pfizer, Autifony, Cochlear Corp and Amplifon. Mr. Chen recoit une bourse de Willam Demant (fabricant de prothèse auditive)

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *